Charles Passereau,
un entrepreneur au cœur de la transformation digitale

Charles Passereau est passionné depuis toujours par la transformation digitale et les nouvelles technologies. Diplômé de l’EDC, entrepreneur dans l’âme et expert des business models liés au numérique, il est le fondateur de plusieurs sites web de mise en relation, dont mon-avocat.fr. Jeune trentenaire, Charles Passereau se concentre depuis 2018 sur le développement de la plateforme « Le Guide des Experts-comptables » et accompagne les experts-comptables dans la digitalisation de leur métier.

La transformation digitale : quel impact sur nos métiers ?

La révolution du numérique touche tous les secteurs d’activité et tous les métiers. La digitalisation apparaît de plus en plus comme une évolution incontournable. Pour une majorité des professionnels, être visible et accessible sur internet n’est plus un luxe, mais une nécessité. La profession d’expert-comptable n’est pas épargnée par ces mutations profondes.
L’époque du « tout papier », qui a longtemps prévalu, est désormais révolue. Ce n’est d’ailleurs pas une nouveauté. Excel a commencé à s’introduire dans les cabinets et les services comptables dès les années 1980 et a révolutionné les process comptables. Nous assistons aujourd’hui à une autre révolution, liée à internet et aux technologies digitales. Les métiers de l’expertise-comptable sont en pleine mutation. Les changements sont déjà visibles : dématérialisation des documents (factures, bulletins de paie), numérisation des échanges et explosion du marché des outils d’automatisation (LegalPlace, WonderLegal, LegaLife…).

Charles Passereau en est convaincu : perçues comme une menace, les mutations en cours constituent en réalité une opportunité.
Elles donnent la possibilité aux experts-comptables d’offrir plus de valeur ajoutée à leurs clients, que cela passe par l’émergence de nouveaux services innovants axés sur le conseil, par la fluidification des process, par la dématérialisation des documents ou par l’automatisation des activités inutilement chronophages. Les experts-comptables doivent envisager ces évolutions comme autant d’occasions de diversifier leurs activités et de se différencier. Rappelons que le secteur de l’expert-comptable est de plus en plus concurrentiel. On comptait 18 400 experts-comptables en 2014. Ils sont aujourd’hui plus de 25 000.

Les cabinets de comptabilité s’organisent pour s’adapter à cette nouvelle donne et entreprendre leur démarche de digitalisation. Le processus de digitalisation doit être orienté en fonction des besoins des cabinets d’expertise-comptable, de leurs objectifs de développement mais aussi des attentes des clients. Car la digitalisation porte autant sur les process internes que sur la relation entre les experts-comptables et leurs clients. La digitalisation est notamment l’occasion, pour les experts-comptables, de toucher de nouveaux profils de clients, et en particulier les représentants de la génération internet qui ont pris l’habitude d’utiliser les outils numériques pour faire leurs recherches. On estime aujourd’hui que plus d’un client sur deux recherche son expert-comptable sur internet.

Fluidifier les process et trouver plus facilement de nouveaux clients – tels sont les deux principaux objectifs de la transformation numérique pour les experts-comptables. Ce dernier point est d’ailleurs capital. 99% des experts-comptables sont des indépendants ou des cabinets à taille humaine et ne peuvent pas se permettre de consacrer une trop grande partie de leur temps à la recherche de clients.
Se doter d’une présence sur internet est le moyen le plus efficace de trouver des clients efficacement, rapidement et facilement.

De par son parcours et ses expériences, Charles Passereau a très tôt dressé le constat de l’impact de la transformation digitale sur certaines professions, notamment les professions juridiques et comptables. De ce constat sont nés plusieurs projets entrepreneuriaux.

Charles Passereau, un entrepreneur du monde digital

Charles Passereau est ce que l’on appelle un « serial-entrepreneur », un entrepreneur en série. Diplômé d’un Master en Management Entrepreneurial à l’Ecole des Dirigeants et Créateurs d’entreprises (EDC), il débute sa carrière comme Chef des ventes du site de réservation de chambre d’hôtes « Charme & Tradition ». Il crée une équipe commerciale, pilote l’évolution de l’argumentaire commercial et fait évoluer la stratégie marketing de la marque. Les résultats sont là : le chiffre d’affaires progresse de 23% par mois ! Mais Charles Passereau a une âme d’entrepreneur. Il se lance alors dans plusieurs projets digitaux, dont la création de mon-avocat.fr qui le fait connaître.

Création de mon-avocat.fr – 2014

Le site web « mon-avocat.fr » a été développé en 2014 et lancé en 2015 par BPM Media, une société fondée par Charles Passereau et Benjamin Bing. Il s’agit d’une plateforme de mise en relation entre les justifiables (particuliers ou entreprises) et les avocats.

L’objectif de la plateforme est double :

  • Accompagner les avocats dans leur recherche de clients, pour qu’ils puissent se concentrer sur ce qui fait leur valeur ajoutée : le conseil et la défense de leurs clients.
  • Permettre aux justiciables de trouver le bon avocat en quelques clics grâce à la géolocalisation et aux critères de spécialités.

Ce projet est né d’un double constat : d’une part la croissance très forte du nombre d’avocats exerçant en France (+50% sur les 10 dernières années, + 2000 nouveaux avocats par an) et d’autre part l’essor des plateformes numériques de mise en relation (et plus généralement des « Legal Tech »). Lancé dans le contexte de la promulgation de la Loi Hamon de 2014 (qui assouplit les règles de communication des avocats), mon-avocat.fr connaît très vite un franc succès et devient un leader du marché avec plus de 3 000 avocats inscrits, 20 000 contacts par mois et un taux de transformation de 30%. Début 2018, la décision est prise de vendre BPM Media au groupe W3, pour se consacrer à d’autres projets.

Création de cv-star.com – 2015

« cv-star.com » est un projet web développé par Raphael Rouillard, Youri Lavroff et Charles Passereau  dans le prolongement de « mon-avocat.fr ». Ce projet est né du constat suivant : le marché du recrutement est dominé par deux types d’acteurs très différents.

D’un côté, les cabinets de recrutement (très chers en général), de l’autre les CVthèques comme Monster où l’entreprise prend en charge de A à Z la recherche et le tri des CVs. Avec Raphaël Rouillard et Youri Lavroff, Charles Passereau a imaginé une offre hybride : cv-star.com.

Une équipe d’experts en sourcing se charge de poster les annonces, d’identifier les CVs, de les qualifier et de les trier par appels téléphoniques avant de présenter au client une dizaine de profils correspondant à ses attentes. La prestation proposée par cv-star est en moyenne 3 fois moins coûteuse que les prestations des cabinets de recrutement. D’autant plus que cv-star fonctionne sur un modèle satisfait ou remboursé : si aucun profil ne satisfait le client, la prestation n’est pas facturée. Aujourd’hui, plus de 1 500 recrutements ont été réalisés grâce à cv-star.com et la plateforme connaît un succès grandissant.

Création de We Link
Le Guide des experts-comptables – 2018

Fort de son expérience avec « mon-avocat.fr » et « cv-star.com », Charles Passereau a fondé en 2017 WeLink. Pour cette nouvelle aventure, il s’est associé à Kevin Goncalves. WeLink est une société spécialisée dans la mise en relation entre professionnels et entreprises. Le premier projet développé par WeLink est « Le Guide des experts-comptables », lancé en décembre 2017. D’autres plateformes de mise en relation sont en cours de développement.

« Le Guide des experts-comptables » accompagne les entreprises dans la recherche de leur expert-comptable et les experts-comptables dans leur recherche de clients. La plateforme permet aux entreprises de trouver rapidement et facilement le bon expert-comptable, grâce à divers critères tels que le secteur d’activité (automobile, artisanat, banque, coiffure…), les compétences spécifiques (gestion de la paie, audits, levée de fonds, commissariat aux comptes…) et la géolocalisation. En fonction des critères sélectionnés, l’entreprise se voit proposer une liste de professionnels. Chaque expert-comptable inscrit sur la plateforme possède une fiche contenant toutes les informations nécessaires : compétences, langues maîtrisées, moyens de paiement accepté, horaires… L’internaute peut contacter le professionnel de son choix directement depuis sa fiche, par email ou par téléphone. Contrairement à la grande majorité de ses concurrents, « Le Guide des experts-comptables » a choisi le modèle de l’abonnement plutôt que celui basé sur les commissions.

Le guide des experts-comptables :
une stratégie de développement volontariste

« Le Guide des experts-comptables » a un objectif principal, qui est d’accompagner les experts-comptables dans la modernisation de leur pratique et leur digitalisation. De nouvelles fonctionnalités et de nouveaux services sont en développement ou sur le point d’être lancés. Le design de la plateforme a fait l’objet d’une refonte totale en octobre 2018. D’ici fin 2019, Charles Passereau souhaite recruter une cinquantaine de collaborateurs pour accompagner la croissance de l’activité. Voici trois des principaux axes stratégiques de développement pour Le Guide des experts-comptables.


La hotline pour répondre aux questions des entreprises

A compter de mars 2019, « Le Guide des experts-comptables » mettra une hotline à la disposition des visiteurs de la plateforme. Cette ligne téléphonique permettra aux entreprises de poser une question technique à un expert-comptable. Les entreprises auront également la possibilité de réserver des consultations de 20 min par visio-conférence. Ce nouveau service devrait susciter l’intérêt des petites entreprises ou des startups qui veulent obtenir rapidement des réponses à des questions de comptabilité.


Un accompagnement des experts-comptables tout au long
de la chaîne de création de valeur

Aujourd’hui, les services proposés par « Le Guide des experts-comptables » ciblent principalement la phase d’acquisition des clients. A moyen-terme, Charles Passereau souhaite que la plateforme étende son spectre fonctionnel pour couvrir toutes les étapes de la chaîne de création de valeur, de l’acquisition jusqu’à la facturation des honoraires. Dans cette optique, « Le Guide des experts-comptables » disposera, à terme :

D’un système de paiement

sécurisé pour gérer le règlement des honoraires, grâce à l’API de Stripe. Cette fonctionnalité est très attendue, et pour cause : les experts-comptables, et en particulier les petites structures, peuvent faire face à des retards de paiement fréquents.

D’un Data Room

c’est-à-dire un système de stockage cloud sécurisé permettant l’échange de documents et facilitant les interactions entre les entreprises et les experts-comptables.

D’un service

permettant d’obtenir son site vitrine clés-en-main. Un service très attendu lui aussi : un site vitrine permet de rassurer sa clientèle en développant la crédibilité et la notoriété du cabinet.


Un développement en Europe

Charles Passereau souhaite décliner le modèle de la plateforme « Le Guide des experts-comptables » en dehors des frontières de la France. Des plateformes seront lancées en Belgique en janvier 2019, en Suisse en juin 2019 et au Luxembourg en septembre 2019. Les plateformes suisses et luxembourgeoises référenceront des experts-comptables mais aussi des sociétés fiduciaires. Plus nombreuses au Luxembourg et en Suisse, les sociétés fiduciaires ont des compétences plus larges que les cabinets d’expertise-comptable. Il y a, selon Charles Passereau, un marché très prometteur à saisir. Le chef d’entreprise projette également de décliner le modèle sur d’autres métiers à partir du deuxième semestre 2019.

L’aventure de la plateforme « Le Guide des experts-comptables » n’en est qu’à son début.